Logo OtheatrO
Affiche du spectacle 'Zanz in lanfer'

Zanz in lanfer

du 11 mai 2019 au 11 mai 2019

Durée: minutes - à partir de 8 ans

  • Les Contemporains

Théâtre Jean Vilar de Bourgoin-Jallieu

92 Avenue Professeur Tixier 38300 Bourgoin-Jallieu

280 places environ


RÉSERVER

À partir de 18 €
pour les non abonnés
Catégorie : Catégorie unique

Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Prochaine séance le 11 mai à 20:30 . Faites défiler le calendrier pour accéder à l'ensemble des représentations

Synopsis du spectacle

Faut-il s’étonner de retrouver Moriarty derrière le mystérieux et
éphémère Wati Watia Zorey Band ? Probablement pas, tant la formation
emmenée par sa chanteuse Rosemary Standley est elle-même
synonyme de mix de nationalités et de cultures diverses.

Familier de l’île
de la Réunion depuis plusieurs années, le quintet blues-rock a choisi
d’embrasser le temps d’un album l’œuvre colossale de l’une des icônes
de l’île, le poète et musicien créole Alain Péters.
C’est le fruit d’une rencontre entre deux chanteuses qui a déclenché ce
projet ambitieux. A l'automne 2008, lors d'un concert de maloya au
Festival Africolor,  Rosemary Standley rencontre la chanteuse rock
Marjolaine Karlin. Ensemble, avec une partie des Moriarty et deux
autres musiciens eux-aussi zoreys (étrangers en créole), un projet en
long cours s’amorce autour du grand mélodiste réunionais et prend
forme avec Zanz In Lanfer, une somme de ré-arrangements et
d'enregistrements inédits en forme d’odyssée collective.
Derrière cette formation éphémère, fruit de la rencontre du Groupe Moriarty
et la chanteuse Marjolaine Karlin lors de leurs nombreux voyages à la
réunion, se cache la passion de ces « Zoreys » (ou zoreilles, celles des
blancs qui rougissent sous le soleil / les étrangers en créole) pour la langue
créole et sa musicalité.
Cela fait dix ans que Rosemary Standley, chanteuse des précieux
Moriarty, et Marjolaine Karlin chantent et célèbrent l'œuvre de Alain
Péters au sein de leur Wati Watia Zorey Band. «Zorey» signifie
«étranger» en créole, et si elles ne sont pas nées à la Réunion, elles
ont, sur le magnifique album «Zanz in Lenfér» (Air Rytmo), parfaitement
réinventé l'esprit d'Alain Péters, ses mélodies, sa révolte et sa
fulgurance. Marjolaine, Rosemary et leurs amis seront ce dimanche sur
la scène du Rio Loco : immanquable.
Plus d’un an après les premiers concerts du projet, interrompus
par la grossesse de Rosemary Standley, le Wati Watia Zorey
Band est de retour, cette fois pour une véritable tournée.
L’occasion de redécouvrir les chansons vénéneuses d'Alain
Peters, le poète maudit de La Réunion, dans une version
féminine incarnée par la folkeuse franco-américaine Rosemary
Standley et la rockeuse française Marjolaine Karlin. L’entrelacs
de ces deux voix fortes, prégnante et langoureuse pour l’une,
claire et lumineuse pour l’autre, fait tout le charme de ces
reprises créoles, qu’elles s’approprient avec quelques musiciens
de Moriarty et l’ingénuité du « zorey » (« zoreille ») débarqué
de la métropole : l’hommage, elles l’assument, est intime,
onirique, voire fantasmagorique. Dans leur île rêvée, l’enfer de
Peters relève de la douce sorcellerie : ses mots noirs y noient
leur spleen dans un bruissement luxuriant de consonances
créoles gouleyantes, de guimbardes bucoliques, de guitares à
réverbe et de gros soupirs cuivrés. Des chansons comme Rest’la
maloya ou Caloubadia, sont particulièrement entêtantes. Assez
pour donner envie au néophyte d’aller s’immerger dans le
répertoire original.


Auteur(s) :

Artiste(s) :

Metteur(s) en scène :


Vidéos

Articles

Avis des internautes

Spectacles similaires

Dans cette fiction librement inspirée de la vie de Jules Verne, l’auteur est en proie à l’écriture simultanée de ses deux nouveaux romans : Voyage au centre de la Terre et De la Te...


Il a 34 ans, elle en a 70. Lors d’une soirée de gala au Palais Garnier, leurs mains se frôlent…
Un hymne à l’amour absolu tiré d’une histoire vraie.


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)