Logo OtheatrO
badge premium Affiche du spectacle 'Juste la fin du Monde'

Juste la fin du Monde

du 26 avril 2018 au 30 juin 2018

Durée: 85 minutes - à partir de 8 ans

  • Les Contemporains

Studio Hébertot

78 Bis Boulevard des Batignolles 75017 Paris

110 places environ


Donner mon avis   |  lire les avis (3)

Synopsis du spectacle

Jean-Luc Lagarce donne la parole aux non-dits familiaux

L’histoire d’un jeune homme d’une trentaine d’années, de retour chez lui, dans sa famille,
après de longues années d’absence, « pour annoncer, dire, seulement dire » sa mort prochaine.
Jean-Luc Lagarce fait exploser le non-dit familial.
Acérée, acerbe, drôle et nécessaire, la parole se libère le temps d’un retour, le retour de Louis.
Juste la fin du monde, comme une expression de l’impossible : « Si je fais ça, ce sera la fin du
monde ! » ?
Un homme « jeune encore », à la porte de sa propre disparition, la fin de son monde, son
univers, son environnement, sa famille, ses communautés… tout cela à la fois ! Le prisme
familiale de cette pièce est le reflet de nos sociétés, avec ses intolérances, ses replis, ses
conflits, ses désirs, ses doutes, ses pulsions destructrices ou merveilleuses, dans un incessant aller-retour émotionnel.


Auteur(s) : Jean-Luc Lagarce

Artiste(s) : Chantal Trichet., Jean- Charles Mouveaux, Esther Ebbo, Jil Caplan, Philippe Calvario, Vanessa Cailhol

Metteur(s) en scène : Jean-Charles MOUVEAUX


Vidéos

Articles

Avis des internautes

Juste la fin du Monde

satisfaisant

Trés bien joué avec d'excellents comdiens, mais l'ecriture de la piece est fatiguante. J'ai décroché plusieurs fois !

Thierry, le 20 mai 2018

Juste la fin du Monde

Juste la fin du monde

Excellente mise en scène de cette superbe pièce avec des comédiens de grand talent.

Emmanuel, le 10 juin 2018

Juste la fin du Monde

Un texte cruel servi par la mise en scène

La mise en scène brute sert à faire ressortir la violence du propos et des personnages, chacun à leur manière. Les comédiens sont excellents surtout dans les scènes à 2.

Jérôme, le 18 juin 2018

Spectacles similaires

Après Je marche dans la nuit par un chemin mauvais, Ahmed Madani aborde la question de l'embrigadement des jeunes femmes et du fanatisme religieux. Un spectacle tout public à recom...


Pour les dominants, le plus souvent, la politique est une question esthétique : une manière de se penser, une manière de voir le monde, de construire sa personne. Pour nous, c’étai...


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)