L'Argent et autres textes, ou les mémoires d'un imbécile - Un spectacle accessible avec les box spectacles Otheatro !
Logo OtheatrO
affiche du spectacle 'L'Argent et autres textes, ou les mémoires d'un imbécile'

L'Argent et autres textes, ou les mémoires d'un imbécile

du 14 décembre 2017 au 16 décembre 2017

Durée: minutes - à partir de 8 ans

  • Les Contemporains

Gare SNCF d'Asnières, Quai D 92600 Asnières sur Seine

100 places environ


RÉSERVER

À partir de 0 €
pour les non abonnés

Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Synopsis du spectacle

" J'ai combattu toute ma vie aux frontières. Aux frontières intellectuelles et aux frontières spirituelles. Et aussi aux frontières économiques et civiques, aux frontières de la pauvreté, touchantes aux royaumes de l'argent."

" L'on confond le luxe avec la propreté. Ceux qui ont de l'argent font de la saleté sous le nom de luxe. Et ainsi la culture n'a plus aucun joint où passer. Il n'y a plus cette merveilleuse rencontre de toutes les anciennes sociétés où celui qui produisait et celui qui achetait aimaient également et connaissaient le culture."
" Pour la première fois dans l'histoire du monde, l'argent est maître sans limitation ni mesure, pour la première fois, l'argent est seul en face de l'esprit."
Dans son essai L'Argent publié dans les Cahiers de la Quinzaine en 1913, Charles Péguy, avec cette prodigieuse capacité de langage qui le caractérise, dénonce le primat de l'argent dans le monde moderne, sans mépriser pour autant les nécessités économiques. L'Argent est aussi un hymne au travail bien fait et un magnifique récit autobiographique où l'ancien normalien évoque plaisamment et gravement les deux métaphysiques, celle des maîtres d'école et celle des curés. Dans d'autres essais ("Notre jeunesse", " L'Argent suite " , " Nous sommes des vaincus") dont nous lirons des extraits en écho, Péguy apparaît comme le " mécontemporaine", pourfendeur du parti intellectuel et de la pan muflerie moderne, il est cet homme qui a jeté dans l'action son corps et ses biens mais sans aucun rendement historique, car " l'histoire ne s'occupe que de ce qui fait figure." Disant cela, Péguy savait qu'il parlait comme un " imbécile " face au monde de " ceux qui font le malin, de ceux qui ne sont pas des dupes, de ceux qui n'ont pas de mystique et qui s'en vantent" .
Philosophe disciple de Bergson, - et cela apparaît dans les textes ici proposés, Péguy a cherché à concilier le temps et l'éternité, la chronique et la philosophie. Il préféra s'enfoncer dans le monde , cherchant moins le vrai que le réel, à tâlons, dans l'épaisse fumée de l'actualité. il philosopha et s'exprima dans ses essais comme dans son oeuvre poétique par touches successives et clarté croissante.


Auteur(s) : Charles Péguy

Artiste(s) :

Metteur(s) en scène :


Vidéos

Articles

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)