Logo OtheatrO

L’entêté ou la rage de vivre

du 04 février 2019 au 09 avril 2019

Durée: 85 minutes - à partir de 15 ans

  • Les Contemporains

Funambule Montmartre

53, rue des Saules 75018 Paris

123 places environ


Donner mon avis   |  lire les avis (1)

Synopsis du spectacle

Une course contre la montre : l'histoire d'un amour fusionnel et d'une amitié hors normes... L'itinéraire d'une traversée fabuleuse.

Hugo et Lola s'aiment. Passionnément. Oui mais.
Ils ont 40 ans d'écart.
Face à l'urgence d'aimer, le désir d'immortalité grandit.
Cet amour ne doit jamais s'éteindre.
Un défi à la nature est lancé.
C'est un maître, chirurgien et ami, Verner,
Qui relèvera le défi ! ...
Dès lors, Hugo et Lola semblent liés pour l'éternité.


Auteur(s) : Jean-Pierre Andréani

Artiste(s) : Jaques Roehrich, Cécile Peyrot, Jean-Pierre Andréani

Metteur(s) en scène : Jean-Pierre Andréani


Vidéos

Articles

|
class="h6">Web Théâtre
lire l'article

Avis des internautes

L’entêté ou la rage de vivre

L'entêté ou la rage de vivre

Cette pièce magnifiquement jouée par des comédiens talentueux est un drame dont le propos véritable est la vieillesse, la fin de vie et le rêve fou d'immortalité à tout prix. L'amour dont il est question est en réalité un égoïsme féroce et un besoin de reconnaissance poussés jusqu'à la déraison. Lola, cette jeune trentenaire encore pleine de vie est la seule à aimer vraiment. Elle est touchante par la force de sa passion et l'étendue des sentiments par lesquels elle passe et qu'elle nous communique avec fulgurance. Son amant Hugo, un septuagénaire rongé par la crainte de sa fin inéluctable ne pense qu'à défier la mort et à écrire un livre mémorable. Aidé par Verner, un autre vieux fou, ils vont poursuivre leur rêve de gloire et d'immortalité tout en emportant dans leur propre perte la pauvre Lola. Cette pièce fait penser aux tragédies antiques par ce qu'il y a d'inexorable dans le déroulement des événements mais ici, les personnages n'ont même pas l'excuse de Dieux hostiles pour se perdre, ils y pourvoient eux-mêmes par leurs obsessions, leurs peurs et leur absence d'élévation spirituelle. Ils nous renvoient l'image d'un monde désenchanté, peuplé d'êtres vides de tout et capables de toutes les folies que notre société peut proposer aux désespérés. Un monde où tout est possible sauf l'amour... Cette pièce interessante donne à réfléchir sur les valeurs de notre société et les rapports humains malsains et destructeurs qu'elle induit. Certaines scènes peuvent choquer un public sensible ou n'ayant pas un moral solide. Hugo aurait pu avec bonheur nous dispenser de se montrer dans le plus simple appareil car cela n'apporte rien de plus à la pièce.

Denis, le 05 mars 2019

Spectacles similaires

Barnabé est un jeune homme enthousiaste et attachant, un prince moderne, inattendu…mais dont la grande timidité reste un frein malheureux quand il s’agit d’aller vers les autres.


Après la création de deux premiers spectacles seule-en-scène ( La Banane Américaine, sur l’enfance et Pour que tu m’aimes encore, parlant de l’adolescence), joués plus de 250 ...


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)