Le misanthrope - Un spectacle accessible avec les box spectacles Otheatro !
Logo OtheatrO
badge premium affiche du spectacle 'Le misanthrope'

Le misanthrope

du 13 mars 2018 au 17 mars 2018

Durée: 110 minutes - à partir de 14 ans

  • Les Contemporains

4 rue Chantelouve 38200 Vienne

330 places environ


RÉSERVER

À partir de 27 €
pour les non abonnés

Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Synopsis du spectacle

"Les femmes désirent ce qu’elles aiment, les hommes aiment ce qu’ils désirent."

Encore un Misanthrope !!! Castigat ridendo mores…

Les Misanthrope se multiplient, depuis quelques années… je parle évidemment de la pièce de Molière, bien sûr… Il y a eu tellement de mises en scène très différentes, tellement même qu’un film en forme de libre variation, Alceste à bicyclette, avec Fabrice Luchini et Lambert Wilson a fait un tabac sur les écrans : “N’oublie pas qu’Alceste a un côté comique…”

Visiblement, Le Misanthrope a des choses à dire sur et à notre époque. Il est vrai qu’Alceste est plus audible que les autres “extravagants” de Molière, (Orgon, Monsieur Jourdain, Harpagon ou Arnolphe, etc.), car il est intelligent. Et que la lucidité dont il fait preuve face à l’hypocrisie de son temps génère de la sympathie. Taciturne, sincère (?) et farouchement opposé à tout ce qui dénature la Vérité, il critique ouvertement toutes les fausses attitudes à la mode, les fausses valeurs et les faux-semblants, se présentant lui, l’incorruptible, comme un défenseur du sens au milieu d’une société du signe futile et artificielle…

Vous avez dit people ? Vous avez dit animateurs de télé? Vous avez dit Facebook…?

Mais, ce parangon de vertu a un talon d’Achille… Son amour pour Célimène, une jeune femme mondaine, coquette et tout à fait médisante, totalement intégrée aux “vices de son temps”…? Alceste, l’Atrabilaire est amoureux d’elle, mais voudrait bien corriger les défauts de la belle et la remettre dans le droit chemin (c’est-à-dire son chemin, celui qui éloigne de ce monde et des hommes qui le composent) ?

Cette contradiction est justement le moteur et le ressort dramatique de la pièce. Cette “comédie” nous peint la complexité humaine au travers de la primauté de l’amour propre : chacun lutte pour imposer son point de vue personnel et, peu importe les moyens, pourvu qu’on ait la fin… “Solitaire ou solidaire ?”.


Auteur(s) :

Artiste(s) : Marianne Pommier, Philippe Nesme, Gilles Najean, Carl Miclet, Leo Ferber, Floriane Durin, Renaud Dehesdin, Steeve Brunet

Metteur(s) en scène : Carl Miclet, Michel Belletante


Vidéos

Articles

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)