Logo OtheatrO
Affiche du spectacle 'Michel Raskine - Maldoror / Chant 6'

Michel Raskine - Maldoror / Chant 6

du 10 octobre 2017 au 14 octobre 2017

Durée: 65 minutes - à partir de 13 ans

  • Les Contemporains

Les Subsistances

8 bis, quai Saint-Vincent 69001 Lyon

120 places environ


Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Synopsis du spectacle

Pour ce spectacle, Michel Raskine a été accueilli en résidence aux Subsistances du 20 février au 4 mars 2017.

Le Chant 6 conclut, en un “petit roman de trente pages”, l’œuvre flamboyante et solitaire d’un poète de 23 ans, Isidore Ducasse. Sous le nom de Comte de Lautréamont, il nous laisse à jamais un livre qui brûle les doigts et enflamme les cœurs, Les Chants de Maldoror. Frère en audace et liberté d’Arthur Rimbaud (après tout, huit années seulement les séparent !), Ducasse/Lautréamont invente, pour notre délice et notre effroi, la figure de Maldoror, héros hors pair, narrateur et sujet tout à la fois, fascinante incarnation du Mal. Il élabore pour l’occasion une langue étincelante et ironique, parfaite incitation à fabriquer du théâtre.
Avec sérieux et humour, trois jeunes acteurs d’aujourd’hui vont donc raconter, une heure durant, la trajectoire incandescente de Mervyn, adolescent blond et anglais de “seize ans et quatre mois”, dans le nouveau Paris nocturne de 1869, entre la place Vendôme et le Panthéon.
“Jeune homme, je m’intéresse à vous. Je veux faire votre bonheur. Je vous prendrai pour compagnon, et nous accomplirons de longues pérégrinations dans les îles de l’Océanie. Mervyn, tu sais que je t’aime, et je n’ai pas besoin de te le prouver. Tu m’accorderas ton amitié, j’en suis persuadé. Je te préserverai des périls de ton inexpérience. Je serai pour toi un frère, et les bons conseils ne te manqueront pas (…) Jeune homme, je te salue, et à bientôt. Ne montre cette lettre à personne.”, écrit Maldoror à Mervyn.
Et le jeune homme éperdu de liberté, en une lettre saisissante, lui répondra…
Ce récit initiatique, mais aussi conte noir, balade nocturne, roman ultime, chant d’amour et chant de haine, épopée lyrique, journal intime, chronique parisienne et légende française, scénario épistolaire ou feuilleton populaire, notre Chant 6, donc, s’achève par ces mots : “Allez-y voir vous même, si vous ne voulez pas me croire”.
Et si nous suivions cet inquiétant conseil ?

Michel Raskine


Auteur(s) : Michel Raskine

Artiste(s) : René Turquois, Thomas Rortais, Damien Houssier

Metteur(s) en scène : Michel Raskine


Vidéos

Articles

Avis des internautes

Spectacles similaires

Dans une pièce drôle et émouvante, coup de cœur du festival Off d'Avignon, Zabou Breitman nous fait perdre la tête !


Vieille affaire que celle de l’hystérie : du trouble ovarien selon Platon aux sorcières
face à leurs inquisiteurs du Moyen Âge, jusqu’aux grandes leçons de Charcot à la Salpêtri...


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)