Logo OtheatrO
Affiche du spectacle 'PREUVE D’AMOUR de Roberto Arlt CIE EMILIE VALANTIN'

PREUVE D’AMOUR de Roberto Arlt CIE EMILIE VALANTIN

du 02 mars 2019 au 03 mars 2019

Durée: minutes - à partir de 8 ans

  • Les Contemporains

Calepin Théâtre

15 rue des Belges 26200 Montélimar

120 places environ


RÉSERVER

À partir de 17 €
pour les non abonnés

Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Prochaine séance le 02 mars à 20:30 . Faites défiler le calendrier pour accéder à l'ensemble des représentations

Synopsis du spectacle

Si dans la célèbre phrase de Pierre Reverdy « il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour. », pour Roberto Arlt, même les preuves d’amour sont des leurres et prétextes inépuisables à manipulations.

La relation entre Guinter et Frida nous évoque une autre histoire d’amour passionnelle, bien antérieure, entre le peintre Kokoschka et Alma Malher. En 1918, après sa rupture avec Alma Malher (veuve de Gustave Malher), le peintre autrichien Oskar Kokoschka (1886-1980) fit réaliser une poupée à l’image de son amour perdu. À la réception de sa commande complètement ratée, sa déception fut immense. Après quelques mois d’intimité avec l’effigie d’Alma, adoptée malgré tout, Kokoschka organisa une grande fête, fortement arrosée, au cours de laquelle la poupée passa de main en main et finie décapitée par un des invités. Aujourd’hui, une “poupée Kokoschka” désigne une marionnette dont la tête est figurée par celle de son manipulateur.

Nous imaginons Guinter en artiste fortuné mais tourmenté… Pour pouvoir vivre une relation amoureuse idéale, il crée lui-même, à toutes fins utiles, la réplique de sa fiancée. Elle surgit en chair et en os… avec quelques illusions… et son panache de femme moderne.

Nous transposerons le texte de Roberto Arlt, écrit en 1930, dans les années 1970 afin de rapprocher les deux histoires dans le temps, sans gommer la teneur de certains propos qui reflètent une époque déjà révolue…

Commentaires d’Emilie Valantin : Le manque de confiance et la nécessité de soumettre les êtres et les sentiments à des preuves objectives d’amour, est une thématique obsessionnelle chez Arlt. On trouvera également, associée à la peinture de la domination machiste, la force de l’argent que l’homme contemporain désire et méprise tout en s’y soumettant.


Auteur(s) :

Artiste(s) : Franscisco Cabello, Claire Harrison-Bullett

Metteur(s) en scène : Jean Sclavis


Vidéos

Articles

Avis des internautes

Spectacles similaires

Ainsi dirait-on d’une navette spatiale qui chercherait à rejoindre la lune : une erreur d’un seul degré au lancement la ferait passer à des milliers de kilomètres de sa destination...


L’amour des mots ne se résume pas à un enchaînement délicat.
L’humoriste et poète Vincent Roca prend la parole comme s’il défendait la plus belle des causes, avec hardiesse, eng...


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)