Logo OtheatrO
Affiche du spectacle 'Purge'

Purge

du 21 novembre 2018 au 22 novembre 2018

Durée: minutes - à partir de 8 ans

  • Les Contemporains

Théâtre Municipal de Colmar

3 place Unterlinden 68000 Colmar

550 places environ


RÉSERVER

À partir de 21 €
pour les non abonnés

Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Prochaine séance le 21 novembre à 20:30 . Faites défiler le calendrier pour accéder à l'ensemble des représentations

Synopsis du spectacle

1789, Georges Danton et la Révolution française. 1835, dans l’urgence, le jeune Georg Büchner, alors âgé de 22 ans, écrit sa première pièce, « La Mort de Danton ». Il est surveillé par la police de l’Électorat de Hesse depuis qu’il a publié un pamphlet considéré comme révolutionnaire. 2018, état d’urgence. « Purge » questionne la terreur. Parce que « La Mort de Danton » met en jeu la fondation et le destin d’une république, on ne trouvera pas de pièce plus urgente !

Le spectacle s’inscrit dans une trilogie de mises en scène. Un choix qui répond d’abord à une logique de troupe. « Purge » parle du moment de la terreur, entre terrorisme et guerre de religion. Les artistes sont ici dans un travail de fond, tant physique que nerveux puisque le théâtre est un art de la nécessité et du présent. Mais jusqu’où devraient-ils aller si l’état d’urgence devenait notre pain quotidien ? « Lorsque le Globe présente les pièces de Shakespeare, le théâtre s’engage dans les problèmes de son temps. Pour affronter les nôtres, il ne suffit pas de leur opposer les fastes critiques du passé. Il faut les recréer, c’est-à-dire les transformer pour inventer, en toute modestie, ce que des auteurs comme Shakespeare feraient de leur théâtre aujourd’hui », écrit Mathias Moritz, jeune metteur en scène. Sa compagnie, La Dinoponera / Howl Factory, défend un théâtre viscéral. L’urgence est ici dans les corps comme dans l’image et le son. Des séquences musicales s’incrustent dans le texte comme autant d’instants de vie à l’état brut, de nerfs mis à nu. Tous les personnages de Büchner sont effondrés ou en passe de l’être. Une des raisons de « Purge » est de leur rendre le sourire.


Auteur(s) : Georg Büchner

Artiste(s) : Vincent Portal, Nicolas Mouzet-Tagawa, Antoine Descanvelle, Débora Cherrière, Marie Bruckmann

Metteur(s) en scène : Cécile Mourier, Mathias Moritz


Vidéos

Articles

Avis des internautes

Spectacles similaires

Après "L'art indélicat de la féminité", Emilie Delétrez vous revient dans "Ma bouchère bien aimée "


C’est la première fois qu’apparaît Robinson, héros récurrent dans l’œuvre
d’Olivier Cadiot.


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)