Logo OtheatrO

Révélation

du 27 septembre 2018 au 20 octobre 2018

Durée: minutes - à partir de 8 ans

  • Les Contemporains

La Colline – Théâtre national

15 rue Malte-Brun 75020 Paris

700 places environ


Donner mon avis   |  lire les avis (2)

Synopsis du spectacle

Révélation se déroule dans un espace mythologique. Inyi, figure de la divinité créatrice de l’Univers, doit faire face à une situation inédite : une grève.

Les nouveaux-nés refusent d’avoir une âme incarnée en leur corps, ce qui est contraire aux lois de l’Univers, tant que les Ombres des âmes damnées n’auront pas rendu compte de leurs méfaits. L’espace mythologique de Révélation, c’est bien sûr l’Afrique, mais Léonora Miano n’écrit jamais son nom, parce que l’Afrique n’est pas une, mais multiple. De la même façon, elle reste dans le domaine de la fiction, car elle la sait plus forte que la dénonciation. Mais, pour autant, elle ne triche pas avec son sujet, en confrontant un continent à la réalité des crimes qui y ont été perpétrés.
À l’écart des pièges de l’inconscient collectif des Occidentaux, le rapport fluide et apaisé qu’entretiennent les Japonais dans le dialogue entre la vie et la mort permet cette rencontre entre l’oeuvre de Léonora Miano et le geste créatif de Satoshi Miyagi. Accompagné de la troupe du Shizuoka Performing Arts Center, il mettra en scène et en voix, en corps et en musique, cette oeuvre extraite de la Red in Blue Trilogie.


Auteur(s) : Léonora Miano

Artiste(s) :

Metteur(s) en scène : Satoshi Miyagi


Vidéos

Articles

| Le Monde Afrique
class="h6">Séverine Kodjo-Grandvaux
lire l'article

| sceneweb.fr
class="h6">Vincent Bouquet
lire l'article

Avis des internautes

Révélation

REVELATION

SPECTACLE REMARQUABLE EN TOUS POINTS. LA FORCE DES IMAGES ET LA PARTIE ORCHESTRALE PERMETTENT DE DÉPASSER LA GENE CAUSEE PAR LE SURTITRAGE

Jean, le 12 octobre 2018

Révélation

D'une beauté époustouflante !

Des moments de perfection qui me font oublier de respirer par instants, comme si je sentais la présence d'une grâce divine, comme si je touchais aux minutes d’harmonie éternelle... Je ne me lasse pas de cette beauté gracieuse et majestueuse, de cette forme ancestrale de théâtre, minimaliste mais dense, essentielle.

Oana, le 10 octobre 2018

Spectacles similaires

« Les chansons, les films, la voix, les mots… ne meurent pas. Il me vient parfois un petit air de Jeanne qui me parle de ma propre traversée.
Alors, tout doucement, l’envie de f...


Dans ce monologue sensible et attachant, Caroline Loeb s'approprie la parole de Sagan l'indomptable.


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)