Logo OtheatrO
badge premium Affiche du spectacle 'Roberto Zucco'

Roberto Zucco

du 30 janvier 2016 au 20 février 2016

Durée: 90 minutes - à partir de 6 ans

  • Les Contemporains

Théâtre Gérard Philipe CDN

59 boulevard Jules Guesde 93207 Saint-Denis

400 places environ


Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Synopsis du spectacle

Lorsque Bernard-Marie Koltès, en 1988, écrit Roberto Zucco, il part d'un fait divers, survenu quelques mois plus tôt.

Il métamorphose le serial killer à la "beauté fabuleuse" en un personnage de théâtre, ambigu, violent sans jubilation ni motivation, à la dérive, finalement perdu, comme Samson, par la trahison d'une femme.

Et si Roberto est, selon le titre, le héros ou l'antihéros de la pièce, cette dernière dessine en réalité une autre trajectoire, parallèle à la sienne, celle de la gamine, avec qui il couche, qui s'éprend de lui mais qui le dénoncera à la police. Deux lignes de vie se croisent ainsi au début et à la fin de la pièce, deux destins tragiques inscrits dans des cercles concentriques, dans des prisons d'égoïsme et de tension dont Roberto et la Gamine tentent de s'extraire : la famille, le quartier, le monde.

Ni monstre, ni héros, le Roberto de Richard Brunel est un homme qui tout à coup déraille sans que l'on sache pourquoi, un révélateur de béances et de failles chez tous ceux qu'il rencontre. Il est alternativement visible et invisible, il se fond dans des jeux de lumière ou d'espace qui l'aveuglent ou le dissimulent. Il apparaît et disparaît. Sa course sans but se construit ou se déconstruit au gré de la succession des scènes prises sur le vif, juxtaposées selon un principe de montage, construisant un dangereux jeu de cache-cache dont la Gamine sera le vainqueur.


Auteur(s) : Bernard-Marie Koltès

Artiste(s) : Thibault Vinçon, Samira Sedira, Lamya Regragui, Marie-Ève Perron, Tibor Ockenfels, Luce Mouchel, Laurent Meininger, Babacar M’Baye Fall, Pio Marmaï, Valérie Larroque, Noémie Develay-Ressiguier, Axel Bogousslavsky

Metteur(s) en scène : Richard Brunel


Vidéos

Articles

Avis des internautes

Spectacles similaires

« J’ai dix ans et demi. C’est mon dernier été avant la sixième. Et la sixième, tout le monde sait que c’est l’horreur, l’horreur absolue. »


Ebenezer Scrooge aborde la période de Noël avec son dédain et son avarice habituels, maltraitant comme toujours son malheureux employé et son joyeux neveu.


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)