Logo OtheatrO
Affiche du spectacle 'Saïgon'

Saïgon

du 17 avril 2019 au 17 avril 2019

Durée: 375 minutes - à partir de 8 ans

  • Les Contemporains

Scène nationale d'Albi - Grande Salle

Place de l'Amitié entre les Peuples 81 000 Albi

250 places environ


Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Synopsis du spectacle

Depuis qu’elle a fondé, en 2008, sa compagnie Les Hommes Approximatifs, l’artiste d’origine vietnamienne Caroline Guiela Nguyen aime traquer sur les plateaux des fantômes qu’on n’y convoque pas assez d’ordinaire, des êtres oubliés et leurs histoires perdues.

Dans une ambiance hypnotique à la Wong Kar-Wai, un restaurant où l’on chante et cuisine, les fantômes d’Indochine de 1956 y côtoient les exilés du 13e arrondissement parisien et leurs descendants. Chacun parle ici sa langue, et les personnages s’incarnent dans un élan naturaliste émouvant : le Parisien métis, le soldat traumatisé par la guerre et sa future mariée, le jeune Saïgonnais soudain perçu comme traître, la femme du fonctionnaire français, ou les gamins de la nouvelle société vietnamienne. La perversité du système colonial, comme la rencontre qu’il a provoquée, malgré tout, entre deux cultures, se recompose sous nos yeux au son de déchirures recousues dans la chair des familles. SAIGON donne corps à une fresque bouleversante et intime d’histoires d’exils et d’amour.


« Le dernier opus de la metteuse en scène Caroline Guiela Nguyen – abouti jusqu’à ses moindres détails narratifs, scéniques, visuels, sonores… – est d’une nostalgie poignante, d’une émotion pudique et contenue qui met constamment les larmes au bout du cœur. »


Auteur(s) : CAROLINE GUIELA NGUYEN

Artiste(s) : HIEP TRAN NGHIA, ANH TRAN NGHIA, THI THANH THU TÔ, Pierric Plathier, MY CHAU NGUYEN THI, Phú Hau Nguyen, Hoàng Son Lê, Thi Trúc Ly Huynh, ADELINE GUILLOT, DAN ARTUS, CAROLINE ARROUAS

Metteur(s) en scène : CAROLINE GUIELA NGUYEN


Vidéos

Articles

Avis des internautes

Spectacles similaires

Elle, c’est Chloé, une trentenaire souriante, au caractère bien trempé, adepte du « Girl Power ».


Le réfractaire n’est pas le rebelle. Il ne vient pas s’opposer au réel ou à l’ordre social... C’est l’empêcheur de danser en rond. »


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)