Un courant d'allégresse - Un spectacle accessible avec les box spectacles Otheatro !
Logo OtheatrO
badge premium affiche du spectacle 'Un courant d'allégresse'

Un courant d'allégresse

du 12 mars 2019 au 12 mars 2019

Durée: 90 minutes - à partir de 8 ans

  • Les Musiques

7, rue Orsel 69600 Oullins

400 places environ


RÉSERVER

À partir de 0 €
pour les non abonnés

Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Synopsis du spectacle

La fougue des compositeurs, le sourire d’un pianiste, la complicité d’un jeune chef et les variations d’un orchestre de chambre pour quatre œuvres célèbres.

Il a vingt ans Mozart quand il s’éprend d’une jeune pianiste française surnommée Mlle Jeunehomme. Il faut qu’elle fût virtuose car la fougue du jeune compositeur lui fit écrire un concerto de forme dite « galante » qui se distingue par une redoutable exigence technique. L’un de ses plus célèbres opus ! Stravinsky en son siècle ne peut être comparé qu’à Pablo Picasso. Le même côté cannibale leur a fait dévorer le temps à belles dents. Chefs-d’œuvre et œuvres de circonstance alternent le parcours du compositeur du Sacre du Printemps qui crée ce Concerto en ré, œuvre plus chorégraphique que musicale. Cloche d’adieu est un sourire pour piano seul. Sorte de tombeau musical, Tristan Murail l’écrit en hommage au grand compositeur Olivier Messiaen « car le sourire de ses dernières œuvres triomphe pour toujours des angoisses et larmes d’autrefois… ». Benjamin Britten, tout comme Henry Purcell, est certainement l’un des compositeurs britanniques les plus populaires. Connu pour sa créativité et sa rapidité d’écriture, le jeune Britten, âgé de 24 ans, accepte une commande en 1937 devant être absolument composée par un sujet de sa majesté ! Ainsi naît en dix jours l’œuvre la plus populaire de la musique anglaise du 20e siècle…


Auteur(s) :

Artiste(s) :

Metteur(s) en scène :


Vidéos

Articles

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)