Logo OtheatrO

Un instant

du 14 novembre 2018 au 09 décembre 2018

Durée: 105 minutes - à partir de 8 ans

  • Les Contemporains

Théâtre Gérard Philipe CDN

59 boulevard Jules Guesde 93207 Saint-Denis

400 places environ


RÉSERVER

À partir de 23 €
pour les non abonnés

Donner mon avis   |  lire les avis (0)

Prochaine séance le 15 novembre à 20:00 . Faites défiler le calendrier pour accéder à l'ensemble des représentations

Synopsis du spectacle

Écrit entre 1906 et 1922, À la recherche du temps perdu est un récit-fleuve de souvenirs, de l’enfance à l’âge adulte du narrateur, et, en filigrane, une intense réflexion sur la vie. Œuvre sur la mémoire et le temps, portée par un style unique – une langue ciselée, savante et pourtant limpide –, elle conjugue l’introspection minutieuse d’une conscience et d’un cœur à l’observation acérée d’une société humaine à l’orée des bouleversements du XXe siècle.

Des quelque trois mille pages qui la composent, Jean Bellorini et Camille de La Guillonnière conservent les passages de l’enfance de l’auteur auprès de sa mère tant aimée et mettent en lumière la relation tendre et profonde avec la grand-mère, jusqu’à la mort de cette dernière. Ces deux femmes sont les figures protectrices et aimantes qui encouragent un petit garçon hypersensible dans son éveil à la vie et dans sa lutte contre un asthme sévère et des angoisses existentielles. Devenu homme, il les accompagnera à son tour dans l’épreuve de la maladie et de la mort.
Ce faisant, il procède à une analyse fine des mécanismes du deuil, de la distorsion temporelle entre le choc et sa conscientisation. Lorsqu’il décrit cet instant, surgi au hasard d’un geste banal, il est traversé par un bouleversement douloureux de l’âme. Et c’est sans doute parce qu’il veut conserver vivace cette sensation, parce qu’il veut conjurer l’inéluctable affadissement du souvenir, qu’il fige dans les mots ce « fragment d’existence soustrait au temps ». Écrire pour demeurer vivant.

Le duo entre Hélène Patarot, complice de Peter Brook, et Camille de La Guillonnière, acteur fétiche de Jean Bellorini, recèle de belles promesses. La délicatesse et la profondeur de leur jeu ne se départissent jamais d’humour. Macha Makeïeff les entoure d’objets et de meubles, égrenés comme des étoiles dont la lumière guide dans l’obscurité.


Auteur(s) : Marcel Proust

Artiste(s) :

Metteur(s) en scène : Jean Bellorini


Vidéos

Articles

Avis des internautes

Spectacles similaires

Sept comédiennes, Yasmina Reza, Dominique Reymond, Emmanuelle Devos, Carole Bouquet, Nathalie Baye, Bulle Ogier, Josiane Stoléru et Nicole Garcia partagent avec sept jeunes pianist...


Guignol revient pour la troisième fois cette année à l’Imprimerie Théâtre de Rive de
Gier. Notre scène est devenue une seconde maison pour cette sympathique et toni-
truante ...


Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez chaque mois des offres sympas et des conseils pour vos sorties théâtre

(promis, pas de Spam, et vous pouvez utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos newsletters)